chapeau

un chapeau de feutre ou de fer

Périodes : 1400, 1410, 1420

Aire géographique : France

Personnages : Jean sans Peur, Jean Ier de Bourgogne

Famille : Bourgogne

Devise : chapeau

La devise du chapeau associée au mot ICH HALTZ MICH et aux devises du rabot et du houblon sur Le livre de l’information des princes peint pour Jean sans Peur (Bruxelles, KBR, Ms. 9475, fol.1)

Image1

1Un « chapeau berruyer » ou « chapeau allemand » de feutre ou de fer avec une courroie jugulaire.

2Cette devise figure sur les marges d’un manuscrit, associée à la branche de houblon, au rabot et au mot ICH HALTZ MICH1. On la retrouve sur un collier du duc, alternant avec des rabots et sur plusieurs autres pièces des comptes2. Etant donné l’importance de la courroie qui permet de le porter et sa figuration à la feuille d’argent sur le manuscrit, on peut supposer que ce chapeau allemand est un casque de métal, une sorte de salade.

3 La date d’apparition de cette devise est difficile à cerner, elle se retrouve sur un manuscrit réalisé vers 1408 mais un compte de 1390 cite déjà un « allemandier ». Du fait de son manque de précision chronologique, il est délicat de proposer une interprétation de cette devise qui pourrait évoquer soit la politique allemande du duc, soit une défense contre les agressions de Louis d’Orléans. Curieusement ce dernier utilise lui aussi cette devise dans une livrée de broches distribuée à sa maison le premier de l’an 1405. En effet deux cent « chappeaux d’or en manière de chappeaux de fer » sont offerts aux gens de son hôtel3. S’agit-il de la même devise ? Assumée par le duc de Bourgogne dans les années qui suivent, cette devise est-elle un emprunt fait par Louis d’Orléans à son cousin ou est-ce au contraire ce dernier qui reprendra la devise de son rival ?

4MORANVILLE H., Inventaire de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, en 1420, Paris, 1935, art 166 : « une autre escharpe d’or faicte de couplés de raboz et annellez, esmaillez de blanc et de vert, à laquelle pend plusieurs barruiers d’or et ratures de raboz, à laquelle escharpe pendung plus grant et gros rabot garni d’un bon balay audessus, et au bout de devant pend un annelet d’or ouquel y a un dyament en pointe. », 178 : « une large sainture et une tasse, tous couvers de feuilles d’argent doré poinsonnez à feuilles de houbelon, sur lesquelx a VII raboz d’argent dorez et VII capelines blanches et une dague à manche d’argent doré et une capeline au bout. ».

Bibliographie

SCHNERB B., Jean sans Peur, Paris, 2005.

SCHNERB B., L'État bourguignon, Paris, Perrin, 2005.

SCHNERB B., Les Armagnacs et les Bourguignons, la maudite guerre, Paris, 1988.

HABLOT L. « La devise, un signe pour les princes de la fin du Moyen Age », La création artistique en France autour de 1400, dir. E. Taburet, Paris, 2006, p. 177-192.

HABLOT L., « Ordres et devises des ducs de Bourgogne », Catalogue de l’exposition Le temps des princes des fleurs de lis. L’art à la cour de Bourgogne, 1364-1419, Dijon, 2004, p. 81-83.

HABLOT L., « Les signes de l’entente. Le rôle des devises et des ordres dans les relations diplomatiques entre les ducs de Bourgogne et les princes étrangers de 1380 à 1477 », Revue du Nord, n° 345-346, t. 84 avril/septembre 2002, p. 319-341.

PASTOUREAU M., « Emblèmes et symboles de la Toison d’or », L'ordre de la Toison d'or de Philippe Le Bon à Philippe Le Beau (1430-1505), idéal ou reflet d'une société ?, Bruxelles, 1996, p. 99-106.

KOVACS E., L’âge d’or de l’orfèvrerie parisienne au temps des princes Valois, Dijon, 2004.

SLANICKA S., Krieg der Zeichen. Die visuelle Politik Johanns ohne Furcht und der armagnakische-burgundische Bürgerkrieg, Göttingen, 2002.

AVRIL F., « Le Livre des Merveilles, manuscrit français 2810 de la bibliothèque nationale », Marco Polo, Le livre des Merveilles, AVRIL F., GOUSSET M.-T. et TESNIERE M.-H. éd., Tournai, 1999, p. 197-223.

Notes

1  Bruxelles, KBR, Ms. 9475, fol. I.

2  « Un cercle dor sur lequel a viii raboz et à chacun rabot pendent à chesne d’or chapeaulx d’Aleimagne, nommez barruiers, garniz de boucle et mordant d’or, assis de cuir », cité dans Laborde, 1851, 2, p. 250, n° 4123 ; « A lui pour la facon dun sercle dor de la devise de mondits. le duc pour lui ouquel cercle a viiij longues chaines pendans et a bout de chacune chaine a une capeline dor en facon dune sonnette... » A.N., C.O., B. 1558, fol. 123 r° ; « une autre sainture d’argent pour la jouste, ou pour dancier, faicte de xii gros clouz aguz comme pieux à trois quarrez, et entre chaun clou a ung rabot et à ycelle pendent xiiii berruiers d’argent doré. », cité dans LABORDE L. comte de, Les ducs de Bourgogne, étude sur les lettres, les arts et l’industrie pendant le XVe siècle, Paris, 1851, 2, p. 250-251.

3  Laborde, t. III 215-216, n° 6030

Pour citer cet article

(2013). "Chapeau". Devise - CESCM - Les familles | Maison de Bourgogne | Jean Ier de Bourgogne.

[En ligne] Publié en ligne le 30 septembre 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=1525

Consulté le 23/09/2019.


Jean Ier de Bourgogne - Jean sans Peur

  • Nom : Jean Ier de Bourgogne
  • Surnom : Jean sans Peur
  • Dates : 1371 †1419
  • Fonction : comte de Nevers (1384-1404), duc de Bourgogne (1404-1419), comte de Flandre, d’Artois, comte Palatin de Bourgogne (1405-1419)
  • Père : Philippe II de Bourgogne
  • Mère : Marguerite de Flandre
  • Épouse : En 1385, Marguerite de Bavière (1363 †1423), fille de d’Albert Ier, duc de Bavière-Straubing et comte de Hainaut, Hollande et Zélande
  • Enfants : Marguerite (1393 †1441), épouse de Louis de Guyenne (†1416) puis d’Arthur II de Bretagne ; Marie (1394 †1463), épouse d’Adolphe de Clèves ; Philippe (1396 †1467), duc de Bourgogne ; Catherine (1400 †1414), épouse de Louis III d’Anjou ; Jeanne (1401 †1412) ; Isabelle (1403 †1412), épouse Olivier de Blois-Châtillon, comte de Penthièvre ; Anne (1404 †1432), épouse Jean de Lancastre, duc de Bedford ; Agnès (1407-1476), épouse Charles Ier duc de Bourbon
  • Armoirie : Ecartelé au 1 et 4 de Bourgogne Valois (d’azur semé de fleurs de lis d’or à la bordure componées d’argent et de gueules) et au 2 et 3 de Bourgogne (bandé d’or et d’azur à la bordure de gueules), un écusson de Flandre (d’or au lion de sable) brochant (ap. 1405)


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)