Vous êtes ici : Accueil > Les familles > Maison d'Aragon > Jean Ier d'Aragon > couronne double

couronne double

Deux couronnes posées l’une sur l’autre

Périodes : 1390, 1400

Aire géographique : Aragon

Personnage : Jean Ier d’Aragon

Famille : Aragon

Devise : couronne double

11392 – 1396†

2Vers 1392, Jean Ier reproche à son gendre Mathieu de Foix de porter la devise de la couronne double en bracelet et non en collier comme il devrait1. Le roi Jean Ier d’Aragon fonde l’ « ordre » de la couronne double2 d’Aragon pour célébrer la réunification de la couronne de Sicile à celle d’Aragon comme le confirme une lettre du 1er janvier 1392 à Charles VI : « très cher frère, nous avons abandonné la devise du senyal et adopté la double couronne3. Par conséquent, vous, et tous ceux qui avec vous, portent le senyal, devez l’abandonner, pour adopter désormais la dite devise de la double couronne ». En effet, en 1392, Martin le Jeune, fils de Martin d’Aragon, frère de Jean Ier, devient roi de Sicile du droit de sa femme Marie de Sicile, fille de Frédéric III et de Constance d’Aragon. Le 10 janvier suivant Jean écrit à son frère Martin depuis Barcelone : « nous avons envoyé la description de la devise de la couronne qui doit être conférée, en or aux chevaliers et en argent aux écuyers. C’est notre plaisir que votre fils (Martin d’Aragon) accepte de la porter et ceux qui appartenaient à notre devise du cynel ».

3 Cette devise est vraisemblablement conservée par Martin Ier de Sicile et par son père, Martin Ier d’Aragon alias Martin II de Sicile et peut-être par Yolande d’Aragon  avant d’être abandonnée par Ferdinand Ier.

4Curieusement, cette couronne double se retrouve dans le décor des appartements du pape Alexandre VI (1492-1503), Roderigo Borgia, peint par Pinturrochio au Vatican. Le thème de ces salles est la généalogie de la famille Borgia qu’Alexandre VI avait chargé Nanni de Viterbe d’établir. Ce dernier rattacha mythiquement les Borgia au dieu-taureau Apis, ce qui explique la présence de cet animal comme figure emblématique des Borgia4. Ce taureau se retrouve également sur leurs armes. La présence de la couronne double dans ce décor pourrait s’expliquer par le fait que les Borgia prétendaient descendre de la maison d’Aragon ou plus simplement par une concession de cette devise à un ancêtre d’Alexandre VI5. La couronne double est aussi présente dans le décor du palais ducal des Borgia à Gandia.

Bibliographie

BRITTEN T., « The Corona Doble of Aragon and Sicily », The Coat of arms n°160 (1992), p. 331-334.

VAN DE PUT A., “La corona doble aragonesa y la divisa dels Borjes o Borgia”, Revista de la Asociacion Artistico-Arquéologica Barcelonesa, 6 (1909-1913), p. 349-383.

Notes

1  LIGHTBOWN R. W., Medieval European Jewellery, Londres, 1992, p. 260 et suiv.

2  BRITTEN, « The Corona Doble… », p.331-334.

3  Ce terme senyal ou cynel pose problème car il reste difficile de déterminer s’il s’agit des armes d’Aragon, parfois nommées el senal real, le signe royal, utilisées comme devise, ou d’une autre devise, soit celle de l’aigle citée précédemment, désignée sous le terme de signe, ou encore la devise du cygne. Une ordonnance de Pierre IV fait la distinction entre les armes d’Aragon ancien (argent à la croix de gueules cantonnée de quatre têtes de mores) et le senyal de la maison royale de Barcelone (or à quatre pals de gueules) ou Aragon moderne, voir BORAFULL y MARASCO P. de, « ordonanzes de Pedro IV of Aragon », Collection de decoumentos inedites, v. 209, 1850. En fait ce terme de senyal semble être l’équivalent de signe et désigne toute sorte de signes figurés, armoiries ou devises. Le senyal évoqué dans le texte cité doit donc être la précédente devise du roi d’Aragon, l’aigle.

4  WITTKOWER R., La Migration des symboles, Paris, 1992, p. 69.

5  BRITTEN, « The Corona Doble… », p. 331-334.

Pour citer cet article

(2013). "Couronne double". Devise - CESCM - Jean Ier d'Aragon | Maison d'Aragon | Les familles.

[En ligne] Publié en ligne le 15 mai 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=160

Consulté le 23/09/2017.


Jean Ier d'Aragon

  • Nom : Jean Ier d’Aragon
  • Dates : 1350 †1396
  • Fonction : roi d’Aragon de 1387 à 1396
  • Père : Pierre IV d’Aragon
  • Mère : Eléonore de Sicile
  • Épouse : 1) en 1373 Marthe d’Armagnac (†1378), fille de Jean Ier, comte d’Armagnac et de Béatrice de Clermont ; 2) en 1380 Yolande de Bar (†1431), fille de Robert Ier, duc de Bar et de Marie de France
  • Enfants : du premier mariage : Jacques (†1374), Jeanne (1375 †1407), épouse de Mathieu de Castelbon (†1398), comte de Foix et de vicomte de Béarn, Jean (†1376), Alphonse (†1377), Eléonore (†1378) ; du second mariage : Jacques (1382 †1388), dauphin de Gérone et comte de Cervera ; Yolande (1383 †1443) épouse de Louis II, duc d’Anjou (†1417) ; Ferdinand (†1389) ; Antoine (†1393) ; Eléonore (†1393) ; Pierre (†1394) ; Jeanne (†1396)
  • Armoirie : D’or à quatre pals de gueules
  • Ordre : ordre de l’Aigle ; ordre de la Couronne double


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 27 février 2017

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)