Vous êtes ici : Accueil > Les familles > Maison de Bourgogne > Charles Ier de Bourg... > Toison d’or

Toison d’or

Une toison de bélier d’or associée à la devise du fusil et à la Croix de Saint-André

Périodes : 1460, 1470, 1480

Aire géographique : France

Personnages : Charles Ier de Bourgogne, Charles le Téméraire

Famille : Bourgogne

Devise : Toison d’or

Les grandes armes de Bourgogne ceintes du collier de l’ordre de la Toison d’Or (L’instruction d’un jeune prince, Paris, Bibl. de l’Arsenal, Ms. 5104, fol 5)

1Une toison de bélier d’or associée à la devise du fusil Croix de Saint-André.

2Comme ses prédécesseurs, Charles le Téméraire fait un usage très fréquent des insignes de l’ordre mêlés à ses devises.

3A la mort de son père en 1468, Charles le Téméraire poursuit la même politique d’intégration des étrangers dans l’ordre. En 1468, Alphonse V de Portugal est pressenti pour être élu dans l’ordre mais, étant déjà chevalier de la Jarretière, sa candidature est rejetée. A ce chapitre Edouard IV d’Angleterre est élu chevalier de la Toison d’or. Il est le beau frère de Charles le Téméraire qui, en 1468, a épousé sa sœur Marguerite d’York. En échange, Charles le Téméraire est créé chevalier de la Jarretière après en avoir étudié avec soin les statuts pour maîtriser la réalité de son engagement. Cette nomination vise un double objectif, resserrer les liens Bourgogne/Angleterre, et provoquer Louis XI tout renforçant le poids politique et militaire de la Bourgogne. En 1468, Charles n’offre pas seulement la Toison d’or à Edouard IV mais également à Charles de Normandie, frère de Louis XI, à Jacques de Bourbon, à François II, duc de Bretagne, à Jacques de Luxembourg, à Louis de Luxembourg, comte de Saint-Pol et à Philippe de Savoie. Pour contrecarrer l’élection de son frère, Louis XI fonde en août 1469 l’ordre de Saint-Michel auquel le duc de Normandie est contraint d’adhérer. En mai 1469, l’ambassadeur de Milan auprès de Louis XI rapporte à son seigneur Galéas Marie Sforza que la jarretière portée ostensiblement par Charles le Téméraire est une provocation à l’égard du roi. Dans une lettre datée à Amboise de décembre 1470, Louis XI déclare lui même :  « avec ce nous a esté remonstré comme ledit duc de Bourgogne, en demonstrant vouloir de demeurer nostre perpetuel ennemy et de la couronne, a pris la Jartiere et ordre de nostre ancien ennemy Edouard de la Marche, Anglois, et porte son enseigne, qui est la croix rouge… ». En novembre 1472, Louis XI proposera pourtant à Charles le Téméraire l’ordre de Saint-Michel en échange de la Toison d’or mais, comble de l’injure, Charles refuse comme ses alliés François II de Bretagne et Adolphe de Gueldre. L’humiliation infligée à Louis XI est rendue à Charles le Téméraire quand, en 1475, Edouard IV négociant le traité de Picquigny avec Louis XI s’affiche avec la Toison d’or au cou. Selon l’ambassadeur de Milan, de fureur, Charles le Téméraire déchira sa Jarretière en petits morceaux. En 1478, Maximilien d’Autriche fera demander à Edouard IV « pourquoi il avoit cessé depuis quelque temps de porter le collier de l’ordre ».

4 En 1473, Charles le Téméraire avait encore offert la Toison à Ferdinand, infant d’Aragon, et Ferdinand Ier, roi de Naples (bâtard d’Alphonse V). Une lettre du 3 octobre 1474 de Galeotto Carrafa, représentant du marquis de Mantua à la cour de Naples, décrit le voyage de Frédéric, second fils du roi Ferdinand, à cour de Charles le Téméraire : « le dit illustre seigneur portait l’enpresa del lo Armellino, fondé par sa majesté le roi notre sire, et l’apporta au duc de Bourgogne parce que le duc lui avait envoyé sa propre (devise), celle de la Toison, à la dite majesté par un de ses frères bâtard… »1.

Charles le Téméraire présidant le chapitre de l’ordre de la Toison d’or (Histoire de l’ordre de la Toison d’or de Guillaume Fillastre, Dijon, BM, Ms. 2948, fol. vers 1473)

Bibliographie

Catalogue de l’exposition Charles le Téméraire. Fastes et déclin de la cour de Bourgogne, Berne et Bruges, 2008.

Paviot J., « Emblématique de la maison de Bourgogne sous Philippe le Bon (1419-1467) », Actes du colloque Héraldique, sigillographie et sociétés savantes, 26 et 27 octobre 2006, Bulletin de liaison des sociétés savantes, no 12, mars 2007, p. 11-13.

PASTOUREAU M., « Armoiries, devises, emblèmes. Usages et décors héraldiques à la cour de Bourgogne et dans les Pays-Bas méridionaux au XVe siècle », Miniatures flamandes, 1404-1482, Paris, 2011, p. 89-102.

PASTOUREAU M., « Emblèmes et symboles de la Toison d’or », L'ordre de la Toison d'or de Philippe Le Bon à Philippe Le Beau (1430-1505), idéal ou reflet d'une société ?, Bruxelles, 1996, p. 99-106.

SCHNERB B., L'État bourguignon, Paris, Perrin, 2005.

Paravicini W., « Ordre et règle. Charles le Téméraire en ses ordonnances de l'hôtel », dans Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Volume 143, no 1, 1999, p. 311-359, [lire en ligne].

Notes

1  BOULTON, The Knights, p. 404.

Pour citer cet article

(2013). "Toison d’or". Devise - CESCM - Charles Ier de Bourgogne | Maison de Bourgogne | Les familles.

[En ligne] Publié en ligne le 19 novembre 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=1689

Consulté le 18/08/2019.


Charles Ier de Bourgogne - Charles le Téméraire

  • Nom : Charles Ier de Bourgogne
  • Surnom : Charles le Téméraire
  • Dates : 1433 †1477
  • Fonction : comte de Charolais, duc de Bourgogne (1467-1477)
  • Père : Philippe III de Bourgogne, Philippe le Bon
  • Mère : Isabelle de Portugal
  • Épouse : En 1440, Catherine de France (1428 †1446), fille de Charles VII ; en 1454, Isabelle de Bourbon (1435 †1455), fille de Charles Ier, duc de Bourbon ; en 1468, Marguerite (1446 †1503), fille de Richard, duc d’York.
  • Enfants : Du second lit, Marie (1457 †1482), épouse de Maximilien de Habsbourg, archiduc d’Autriche
  • Armoirie : Ecartelé au 1 et 4 de Bourgogne Valois (d’azur semé de fleurs de lis d’or à la bordure componées d’argent et de gueules), au 2 parti de Bourgogne (bandé d’or et d’azur à la bordure de gueules) et de Brabant (de sable au lion d’or armé et lampassé de gueules), au 3 parti de Bourgogne et de Limbourg (d’argent au lion de gueules), un écusson de Flandre (d’or au lion de sable) brochant
  • Ordre : Maître de l’ordre de la Toison d’Or


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)