Corbeau

Un corbeau tenant dans son bec un anneau parfois posé sur un bâton écoté posé sur un soleil rayonnant ou “corbeau de Saint-Oswald”

Périodes : 1380, 1390, 1400, 1410, 1420, 1430, 1440, 1450

Aire géographique : Bavière

Personnages : Louis III de Bavière-Ingolstadt, Louis le Barbu

Famille : Wittelsbach

Devise : corbeau

Couleur : Blanc/noir/gris

L’emblématique de Louis de Bavière mise en scène sur un folio du De Ministerio Armorum, Empire, vers 1416 (Manchester, J. Rylands Lib., Ms. Lat. 28, folio 129)

1Un corbeau tenant dans son bec un anneau parfois posé sur un bâton écoté posé sur un soleil rayonnant dit aussi « Corbeau de Saint-Oswald ».

2Cette devise est une référence au corbeau miraculeux, attribut de saint Oswald, dont le culte est très répandu dans l’Empire à la fin du Moyen Age1. Le testament de Louis le Barbu, duc de Bavière à Ingolstadt, mentionne en 1429 « notre livrée du corbeau de saint Oswald posé sur un soleil »2. Ce corbeau apparaît sur le folio d’un armorial portugais relatif à Louis de Bavière3. Le corbeau, placé dans un halo rayonnant et tenant un bague dans son bec, est enchaîné à la dame supportant les armes du duc, probablement Catherine d’Alençon (voir ce personnage), qui est également armée d’une broche de fauconnerie4. On retrouve aussi cette figure sur  sa dalle funéraire, conservée à Munich5 et sur les diverses stèles votives que le duc à offert à plusieurs églises de Bavière qui reprennent les mêmes éléments iconographiques que le folio du De Ministerio6.

3 Formellement, cette devise n’est pas sans rappeler l’emblème que Jean-Galéas Visconti adopte après avoir « écarté » son oncle Barnabo du pouvoir : la colombe seule sur un soleil d’or ou colombina associée au mot A BON DROIT reprise par leur fille Valentine Visconti. Ce co-seigneur de Milan évincé est aussi le grand-père de Louis de Bavière. Cette figure du corbeau de saint Oswald se retrouve également chez Matthias Corvin (voir ce personnage) auquel elle fournit un meuble héraldique/devise parlante.

4On attribue à Louis de Bavière la commande de la bible d’Ottheinrich (Bayerische Staatsbibliothek, München, Cgm 8010/1.2)

Le projet de tombeau de Louis de Bavière avec ses armes et devises (Bayerisches National museum (Inv. Nr. MA 936)

Stèle votive apposée par Louis de Bavière dans l’église de Saint Jacques de Wasserburg (1415)

Stèle votive apposée par Louis de Bavière dans l’église de Rain am Lech (1417)

Bibliographie

PARAVICINI W., Noblesse. Studien zum adligen Leben im spätmittelalterlichen Europa, éd. Ulf Christian Ewert, Andreas Ranft und Stephan Selzer, Ostfildern (Thorbecke) 2012, p. 17-67.

PARAVICINI W., « Deutscher Adel und westeuropaïsche Kultur im späten Mittelalter. Eine Spurensuche am Beispiel der Wittelsbacher », Deutschland und der Westen im Mittelalter, EHLERS Joachim éd., Stuttgart, 2002.

STRAUB T., Herzog Ludwig der Bärtige von Bayern-Ingolstadt und seine Beziehung zur Frankreich in der zeit von 1391 bis 1415, München, 1965.

STRAUB T., Die Wappensteine Ludwigs des Bärtigen in Block ein, Munich, 1978.

Notes

1  Ce roi de Northumbrie du VIIe siècle est connu pour envoyé à sa promise un anneau porté par un corbeau. Il sera ensuite martyrisé et démembré par le roi Penda de Mercie. Il est fêté le 5 août et est particulièrement invoqué pour la fertilité des récolte et du bétail et la lutte contre la peste.

2  « unsser liberey den spiegel sant Oswaldts rad sunst darauf gesträt. », STRAUB Th., Die Wappensteine Ludwigs des Bärtigen in Block ein, Munich, 1978, p. 66.

3  Manchester, J. Rylands Lib., .Ms. Lat. 28, folio 129.

4  Je remercie vivement Rémy Cordonnier de m’avoir aidé à identifier cet objet longtemps confondu avec un fouet. La broche de fauconnerie sert au contraire à lisser les plumes des rapaces de vol.

5  Dalle funéraire de Louis VII au Bayerisches National museum (Inv. Nr. MA 936), étudiée dans le catalogue de l’exposition Das Goldene Roessl, Munich 1995, p. 226-229.

6  Pour un inventaire de ces documents voir le site Materialsammling zur Geschichte von Ingolstadt. Gerd Ridel : Die Gedenksteine Herzog Ludwigs des Gebarten, cite les stèle de Friedberg (1409) de Lauingen (1413), de Schrobenhausen (1414)

Pour citer cet article

(2013). "Corbeau ". Devise - CESCM - Les familles | Maison de Bavière-Ingolstadt | Louis III de Bavière Ingolstadt.

[En ligne] Publié en ligne le 15 décembre 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=2047

Consulté le 23/09/2019.


Louis III de Bavière Ingolstadt - Louis le Barbu

  • Nom : Louis III de Bavière-Ingolstadt, Louis III de Bavière
  • Surnom : Louis le Barbu
  • Dates : 1365 †1447
  • Fonction : Duc de Bavière à Ingolstadt (1413), comte de Mortain (1413)
  • Père : Etienne III de Bavière dit Le jeune, duc à Ingolstadt
  • Mère : Thadée Visconti, fille de Barnabo Visconti, co-seigneur de Milan
  • Épouse : Epouse 1) en 1402, Anne de Bourbon (†1408), veuve de Jean de Berry, fils du duc et comte de Montpensier ; 2) en 1413, Catherine (†1462), fille de Pierre, comte d’Alençon, veuve de Pierre de Navarre, comte de Mortain
  • Enfants : Louis VIII (1403 †1445) duc de Bavière-Ingolstadt ; Jean (†1404) ; du second mariage, Jean (1414-?).
  • Armoirie : de Palatinat-Bavière (écartelé au 1 et 4 de sable au lion d’or armé, lampassé, couronné de gueules, au 2 et 3 de Bavière (d’argent fuselé en bande d’azur) ; cimier : un lion d’or couronné de gueules et ailé aux armes de Bavière assis dans une couronne d’or


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)