Vous êtes ici : Accueil > Les familles > Maison de Bretagne > Jean V de Bretagne > hermine

hermine

Une hermine au naturel, colletée et souvent associée au mot A MA VIE

Périodes : 1400, 1410, 1420, 1430, 1440, 1450

Aire géographique : France-Bretagne

Personnage : Jean V de Bretagne

Famille : Montfort

Devise : hermine

Couleur : Noir/blanc

Mot emblématique : A MA VIE

Le grand sceau de majesté du duc Jean V. Le dais est accosté de l’hermine tenant dans un listel le mot A MA VIE

1Une hermine au naturel, colletée et souvent associée au mot A MA VIE

2Comme son père, Jean V utilise conjointement l’hermine et le mot comme emblématique personnelle et comme signes de son ordre. On retrouve l’hermine et le mot sur ses sceaux1 et sur les monuments réalisés sous son principat2, notamment la cathédrale de Quimper.

3Une de ses lettres, datée du 25 novembre 1437, réclame le retour, pour la fête de Saint-Michel du Mont Gargano, des colliers des chevaliers de l’Hermine décédés, comme il est stipulé dans les statuts3. M. Boulton estimait que cette source illustrait le déclin de l’ordre, mais M. Jones a démontré que dès 1405, Jean V confère l’ordre à Pierre Kerouvet et Robert de Bargeon, écuyers de sa femme, à Jean Chorsin vers 1414. A partir de 1420, les références à l’ordre sont plus précises et Jean V confère sa devise à ses propres courtisans et à des seigneurs étrangers. Cette même année, neuf seigneurs écossais au service du comte de Buchan reçoivent  « a chacun d’eulx son collier de nos divise et port », et, en 1433, le comte d’Arundel reçoit le « collier et emblème de l’hermine »4. C’est sous son principat, en 1419, qu’est mentionné pour la première fois un héraut Hermine. Un poursuivant A Ma Vie est mentionné la première fois en 14275.

4L’inventaire de ses biens révèle également que le duc possédait un collier alternant les SS de la maison de Lancastre, sa mère Jeanne de Navarre s’étant remariée avec Henri IV en 1403, et les listels inscrits A MA VIE6.

Les armes de Bretagne supportées par des hermines sur le sceau ducal (1408)

console sculptée à l’hermine enroulée dans un listel chargé du mot A MA VIE, église collégiale Notre-Dame du Folgoët (29)

Bibliographie

MERINDOL C. de, « Essai sur l’emblématique et la thématique de la maison de Bretagne. Mise au point, nouvelles lectures, nouvelles perspectives », dans 1491. La Bretagne, terre d’Europe, Brest, 2-4 octobre 1991, Brest-Quimper, 1992, p. 265-294

PASTOUREAU M., « L’hermine : de l’héraldique ducale à la symbolique de l’Etat », dans 1491. La Bretagne, terre d’Europe, Brest, 2-4 octobre 1991, Brest-Quimper, 1992, p. 253-264.

JONES M., Ducal Brittany, 1364-1399. Relations with England and France during the reign of Duke John IV, Oxford University Press, 1970. Traduction française de Nicole Genet et Jean-Philippe Genet : La Bretagne ducale. Jean IV de Montfort (1364-1399) entre la France et l'Angleterre, Presses universitaires de Rennes (PUR), collection « Histoire », 1998.

JONES M., « Les signes du pouvoir. L’ordre de l’Hermine, les devises et les hérauts des ducs de Bretagne au XVe siècle », Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne, t. LXVIII, 1991, p. 141-173.

LEFORT des YLOUSES Emile, « Les ducs de Bretagne et le sceau de majesté », RFHS, t. 65 (1995), p. 69-80.

JONES M., « L’image du duc de Bretagne », Représentation, pouvoir et royauté, Paris, 1997, p. 271 et suiv.

BOULTON D., The knights of the Crown, the Monarchical Orders of Knighthood in Later Medieval Europe 1325-1520, Woodbridge, 1987, réd. corrigée 2000

HABLOT L., « La croix noire des Bretons, origines et fonctions d’un signe d’identité politique hier et aujourd’hui », Actes du colloque Signes et couleurs des identités politiques du Moyen Age à nos jours, dir. M. Aurell et alii, Rennes, 2008, p. 57-70.

Notes

1  Voir par exemples le sceau de majesté S 2275 (1408) où apparaît l’hermine et le S 7902 (1423) où apparaissent l’hermine et le mot, cités dans LEFORT des YLOUSES E., « Les ducs de Bretagne et le sceau de majesté », dans Revue française d’héraldique et de sigillographie, t. 65, 1995, p. 69-80.

2  Parmi les édifices chargés de l’emblématique ducale on peut également citer l’église de Runan (22), Notre-Dame du Folgoët (22) ou la chapelle Saint-Fiacre du Faouët (56).

3  BOULTON, The Knights, p. 275.

4  JONES, 1991, p. 149 à 152.

5  Ibid., p. 168. Ce poursuivant est aussi mentionné sous le principat de Philippe le Bon par THURET d’après les A. D. N., B 1963, f° 188r° et 194 r°.

6  « un collier à SS de l’ordre du Roy d’Angleterre, et y a seize SS, qui sont esmaillees du mot A MA VIE », JONES, 1991, p. 150.

Pour citer cet article

(2014). "Hermine ". Devise - CESCM - Les familles | Maison de Bretagne | Jean V de Bretagne.

[En ligne] Publié en ligne le 06 janvier 2014.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=2077

Consulté le 24/06/2019.


Jean V de Bretagne

  • Nom : Jean V de Bretagne
  • Surnom : Jean le Sage
  • Dates : 1389 †1442
  • Fonction : duc de Bretagne (1399)
  • Père : Jean IV de Bretagne
  • Mère : Jeanne de Navarre
  • Épouse : En 1396, Jeanne (1391 †1433), fille de Charles VI, roi de France
  • Enfants : Anne (†1415) ; Isabelle (†1442), épouse de Guy XIV de Laval ; Marguerite (†1421) ; François Ier (†1450), duc de Bretagne ; Catherine (†1444) ; Pierre (†1457), comte de Guingamp puis duc de Bretagne ; Gilles (†1450), seigneur de Champtocé et d’Ingrandes
  • Armoirie : d’hermine plain. Cimiers : un lion couronné assis sur un bonnet doublé d’hermine entre deux cornes herminées.
  • Ordre : Ordre de l’Hermine


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)