Vous êtes ici : Accueil > Les familles > Maison d'Aragon > Alphonse V d'Aragon > Couronne traversée p...

Couronne traversée par deux rameaux d’olivier et de palme (piumai) ?

Une couronne traversée par deux rameaux d’olivier et de palme

Périodes : 1420, 1430, 1440, 1450, 1460

Aires géographiques : Aragon, Sicile

Personnage : Alphonse V d’Aragon

Famille : Aragon

Image1

La devise de la couronne aux deux rameaux (piumai) dans un manuscrit peint pour Hyppolite Sforza (Domenico Cavalca, Vita di san Padri, Paris, BNF, Ms. It. 1712, fol. 1)

1Une couronne traversée par deux rameaux d’olivier et de palme ?

2Si certains auteurs anciens, comme Beltrami, attribuent cette devise à Jean Galéas Visconti qui l’aurait reçu de l’empereur Wenceslas1, les auteurs contemporains s’accordent à dire que c’est seulement avec son fils Philippe-Marie qu’elle entre dans l’emblématique des Visconti. Selon différents auteurs toutefois, ce dernier l’aurait reçue d’Alphonse V d’Aragon en récompense de son aide apportée à l’occasion de la prise de Naples en 14422. En fait la question reste posée puisque cette devise se retrouve peinte, dès le début du XVe siècle, sur la houppelande d’un personnage qui pourrait être Louis d’Orléans, le gendre de Jean-Galéas Visconti, dans un manuscrit des Lamentations de Pierre Salmon enluminé entre 1409, date de sa rédaction, et 14133. De plus la couronne pourrait se rapporter à la dignité ducale acquise par Jean Galéas de Wenceslas en 1395. On notera encore qu’il y a pu avoir une confusion et que cette devise provient peut-être d’un souverain aragonais puisque Jean Ier (†1395) et Martin Ier d’Aragon (†1410) font usage d’une devise en forme de couronne double. Il ne semble pas d’ailleurs que cette figure apparaissent dans l’emblématique d’Alphonse V mais son compétiteur, Jacques II de Bourbon-La Marche (†1438), époux malheureux de Jeanne II de Naples, la fait pourtant figurer dans son sceau de roi de Naples (voir ce prince).

Notes

1  BELTRAMI, Il castelo di Milano, p. 722 et dans Divixia Vicecomitorum, p. 57

2  Voir CAMBIN G., Le rotelle milanesi, bottino della battaglia di Giornico 1478, stemmi, imprese, insegne, Fribourg, 198, p. 448, et MASPOLI C., « Arme e imprese visconte e sforzesche Ms. Trivulziano n°1390 », AHS, 1996, 2nde partie, , note 10, p. 152-153. Ces auteurs s’appuient sur l’œuvre de Pier Candido DECEMBRIO, Vita Phil. M. Vicecom, in RR II. SS., t. XX, cap. XXX, qui confirme que Philippe Marie portait cette devise sur ses étendards, et sur l’œuvre de Francesco CASTELLO, Compendium vitae Principum ed Ducum Mediolani, 1512, Ms. Ambros. N. 295 A, qui précise que Philippe Marie l’a reçue d’Alphonse d’Aragon en remerciement de l’aide apporté dans la prise de Naples : « dono recepit coronam cum palma et oliva decoratam, cum privilegio quod tam ipse quam futuri Mediolani duces possent has palmanu et olivam in summitate coronae ducalis portare ».

3  Lamentations de Pierre Salmon, BnF, Ms. Fr. 23279, fol. 2, vers 1409.

Pour citer cet article

(2013). "Couronne traversée par deux rameaux d’olivier et de palme (piumai) ?". Devise - CESCM - Maison d'Aragon | Les familles | Alphonse V d'Aragon.

[En ligne] Publié en ligne le 20 mai 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=657

Consulté le 22/11/2017.


Alphonse V d'Aragon

  • Nom : Alphonse V d’Aragon
  • Surnom : Alphonse Le Magnanime
  • Dates : 1394 †1458
  • Fonction : Roi d’Aragon en 1416 ; Roi de Sicile en 1442
  • Père : Ferdinand Ier d’Aragon
  • Mère : Eléonore d’Albuquerque
  • Épouse : En 1415, Marie de Castille (1401 †1458), fille d’Henri III de Castille et de Catherine de Lancastre
  • Enfants : D’une maîtresse de Valence : Ferdinand Ier (1423 †1494), roi de Naples
  • Armoirie : Alphonse V d’Aragon porte, séparément ou parties, les armes d’Aragon-Barcelone (d’or à quatre pals de gueules)et les armes d’Aragon-Sicile (écartelé en sautoir Aragon et de Hohenstaufen (d’argent à l’aigle de sable) ; et les armes écartelées d’Aragon et d’Anjou-Hongrie, rois de Naples (tiercé en pal de Hongrie (fascé d’argent et de gueules), d’Anjou-Naples (d’azur semé de lis d’or au lambel de gueules) et de Jérusalem (d’argent à la croix potencée d’or cantonnée de quatre croisettes du même) ; Cimier : un dragon issant d’or
  • Ordre : Maître de l’ordre de la Jarre et de l’Etole ; Ordre de la Toison d’Or (de Philippe le Bon) ; Ordre du Dragon (de l’empereur Sigismond) ; Ordre de la Jarretière (en 1450 d’Henri VI)


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 26 octobre 2017

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)