Vous êtes ici : Accueil > Les familles > Maison de Portugal > Jean II de Portugal > POLA LEI E POLA GREI...

POLA LEI E POLA GREI, PRO LEGE PRO GREGE

Mot associé à un pélican dans son nid en train se picorer le ventre pour nourrir ses petits de son sang

Périodes : 1480, 1500, 1490, 1470, 1460

Aire géographique : Portugal

Personnage : Jean II de Portugal

Familles : Portugal, Avis

Devises : palmier, pélican et sa piété

Monogramme : Y couronné

Couleur : vert/violet

Mot emblématiques : POLA LEI POLA GREI, PRO LEGE PRO GREGE

Image1

Le mot PRO LEGE PRO GREGE associé à la devise du roi, le pélican et sa piété, et à celle de la reine Léonor, le filet de pêcheur, sur la tombe des souverains dans la chapelle royale de Batalha

1v. 1475-†1495

2Le mot POLA LEI POLA GREI ou PRO LEGE PRO GREGE ou encore POR TVA LEI E POR TVA GREI – Par ta loi et par ton peuple - associé à un pélican et sa piété (dans son nid et nourrissant ses petits de son sang)

3  Même si peu de sources textuelles documentent ce mot et cette devise, le chroniqueur royal Rui de Pina nous renseigne sur son origine et son sens :

4Le Roi étant encore Prince prit pour devise, en honneur de sa femme la Princesse, un Pélican, Oiseau répandant le sang de sa poitrine pour entretenir et élever ses fils, qu’il garde dans son nid. Et elle lui plut tellement qu’il n’en changea point après être devenu Roi ; et il prit avec elle un mot correspondant à la pieuse mort du Pélican qui disait : Par ta loi et par ton peuple.1

5La datation de Pina est confirmée par Damião de Góis, qui signale l’existence d’un roi d’armes Pélican, au service de Jean II lorsqu’il était prince héritier, envoyé en 1476 auprès du duc François II de Bretagne2.

6Ce mot est connu par plusieurs attestations iconographiques comme la magnifique lettrine historiée du Livro das Cortes3 ou encore l’enluminure de la chronique écrite par Rui de Pina4.

7Cette devise est associée parfois aussi avec la devise du palmier et le mot IVSTVS VT PALMA FLOREBIT.

8Dès le règne de Jean II, différentes interprétations prévalaient, en lien avec le sens symbolique et christologique de la figure : l’allégorie du sacrifice pour ses enfants, par le sang, la foi ou la paternité politique. Ainsi Resende, rapproche le sentiment du roi envers son peuple et le symbolisme du pélican, sans pour autant déclarer que l’un avait été adopté comme expression de l’autre (Seixas) et Rui de Pina le rapproche de son attachement pour son épouse.

9 Comme l’a démontré Miguel de Seixas, la figure du pélican fonctionne en association avec celle du palmier (voir Palmier) associées à leurs deux mots. Ces deux éléments sont commentés dans un ouvrage consultable par Jean II et son conseil, le Livro das Aves (livre des oiseaux)5. Ce texte, très prolixe sur le palmier, consacre au pélican, une seule glose, autour du thème « Je suis devenu comme le pélican dans le désert » (Psaumes 101, 7) : l’auteur explique la dimension christologique du pélican, pris comme symbole eucharistique, puis il ajoute que, au sens moral, ce même oiseau représente le juste, « capable de créer un désert au sein de la cité, parce qu’il se conserve étranger au péché, dans la mesure où sa nature humaine le lui permet »6.  

10Ainsi, le Livro das Aves nous fournit de façon évidente toutes les clés pour une compréhension des divers éléments de la devise de Jean II. Il nous permet de comprendre les liens qui pouvaient alors être établis entre le pélican et le palmier comme symboles du chemin que le juste devait parcourir pour arriver au Christ. D’où le choix du mot « Por tva lei e por tva grei » : il ne peut y avoir de salut que par la loi du Christ et au sein de Son peuple. La notion de justice, essence même du pouvoir royal par délégation divine, est donc au centre de toute cette construction symbolique (Seixas).

Bibliographie

METELO de SEIXAS M., « Art et héraldique au service de la représentation du pouvoir sous Jean II de Portugal (1481- 1495) », Actes du colloque de Pise-Florence, Arme segreta, dir. M. Donato et alii, à paraître.

METELO deSeixas M., « As armas e a empresa do rei D. João II. Subsídios para o estudo da heráldica e da emblemática nas artes decorativas portuguesas »,  Mayer Godinho Mendonça I. et Correia A. P. éd., As Artes Decorativas e a Expansão Portuguesa. Imaginário e Viagem. Lisbonne, Fundação Ricardo Espírito Santo Silva / Centro Cultural e Científico de Macau / Escola Superior de Artes Decorativas, 2010, p. 46-82.

Notes

1  Rui de Pina, Crónicas, Porto: Lello & Irmão Editores, 1977, p. 933 (traduction Miguel de Seixas).

2  Lima, João Paulo de Abreu e, “Oficiais de Armas em Portugal nos Séculos XIV e XV”, in Genealogica & Heraldica. Lisboa 1986. Actas do 17.º Congresso Internacional das Ciências Genealógica e Heráldica, Lisboa: Instituto Português de Heráldica, 1989, p. 338.

3  Sur l’interprétation de ce document et de son décor voir METELO de SEIXAS M., « Art et héraldique au service de la représentation du pouvoir sous Jean II de Portugal (1481-1495) », Actes du colloque de Pise-Florence, Arme segreta, dir. M. Donato et alii, à paraître

4   Le pélican est accompagné par le mot « Por Tva Lei e Por Tva Grei », tel qu’il est décrit par ce même chroniqueur. Il faut remarquer que cette enluminure ne date pas du règne de Jean II, mais de celui de son successeur Manuel 1er. Par ailleurs, les couleurs du roi y sont mal représentées, ce qui a déjà été l’objet d’une explication. Cf. Seixas, Miguel Metelo de, “As armas e a empresa do rei D. João II…”, p….

5  Livro das Aves (édition de Maria Isabel Rebelo Gonçalves), Lisboa: Edições Colibri, 1999, p. 32.

6  Ibidem, p. 101 (cap. XXXIV).

Pour citer cet article

(2013). "POLA LEI E POLA GREI, PRO LEGE PRO GREGE". Devise - CESCM - Jean II de Portugal | Les familles | Maison de Portugal.

[En ligne] Publié en ligne le 11 septembre 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=757

Consulté le 23/04/2019.


Jean II de Portugal

  • Nom : Jean II de Portugal
  • Dates : 1455 †1495
  • Fonction : roi de Portugal
  • Père : Alphonse V, roi de Portugal
  • Mère : Isabelle de Portugal
  • Épouse : en 1471, Eléonore (1458 †1525), fille de Ferdinand de Portugal, duc de Viseu
  • Enfants : Alphonse (1475 †1491) ; Jean de Portugal (†1483) ; Georges de Lancastre (1481 †1550), duc de Coïmbra
  • Armoirie : D’argent chargé à cinq écussons d’azur posés en croix chargés de cinq besants d’argent, à la bordure de Castille (de gueules chargée de châteaux d’or) les pointes de la croix d’Aviz (une croix fleurdelisée de sinople) brochant Après 1485, Jean II supprime la croix d’Avis des armes royales et redresse les quinois : D’argent chargé à cinq écussons d’azur posés en croix chargés de cinq besants d’argent, à la bordure de Castille (de gueules chargée de châteaux d’or)
  • Ordre : Chevalier de la Jarretière en 1482


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)