Vous êtes ici : Accueil > Les familles > Maison de Castille > Isabelle de Castille > grenade

grenade

Une grenade ouverte sur ses grains et parfois sur sa tige feuillée

Périodes : 1490, 1510, 1500, 1480, 1470

Aire géographique : Espagne-Castille

Personnage : Isabelle de Castille

Famille : Castille

Devises : grenade, faisceau de flèches, aigle nimbé

Monogramme : FY

Couleur : Vert/bleu

Image1

La devise de la grenade associée à celle du joug au nœud gordien et des flèches dans la Cancionero de Pedro Marcuello, fol. 7.

1Une grenade ouverte sur ses grains et parfois sur sa tige feuillée

2Cette devise est liée à la reconquête du royaume maure de Grenade. En plus de la retenir comme devise, peut-être dès les années 1480, Ferdinand II et Isabelle la Catholique sont les premiers souverains à l’intégrer dans les armes royales après 14921. Henri IV de Castille (†1474), frère d’Isabelle la Catholique en avait déjà fait une de ses devises, une grenade posée sur une massue.

3 Le fait que la grenade soit ouverte semble vouloir signifier que le fruit est mûr et prêt à tomber, claire évocation des problèmes internes du royaume de Grenade qui vont permettre sa conquête par les souverains catholiques en 1492.

4On retrouve la devise de la grenade sur le vitrail armorial de Georg von Ehingen dans l’Eglise conventuelle de Tübingen2. En 1482, le duc de Viseu porte à Cordoue un collier de grenades d’or et de perles. L’année suivant le roi offre à son épouse une grenade d’or ornée de diamants, de rubis et de perles3. L’armorial de Conrad Grünenberg, daté de 1483, représente les armes d’Espagne entourées d’un collier composé de branches de grenadier avec fleurs et fruits et, pour pendant, une grenade ouverte chargée du mot AGRO DULCE4.

5En 1511, Ferdinand concède encore à sir Henry Guilford, venu se battre à ses côtés avec d’autres chevaliers anglais pour la prise de grenade, un « canton de grenade »5.

Le collier de la Grenade selon l’armorial de Conrad Grünenberg

Image2

Bibliographie

LOPEZ POZA S. , « Empresas o divisas de Isabel de Castilla y Fernando de Aragón (los Reyes Católicos) », Janus 1 (2012), p. 1-38.

Aguado Bleyne P., “Tanto Monta. La Concordia de Segovia y la Empresa de Fernando el Católico”, Estudios Segovianos, I, 1949, p. 381-389.

Montaner A., “La emblemática de los Reyes Católicos: un error de interpretación histórica”, Universidad (de Zaragoza), 7, 1982, p. 24 et suiv.

gonzález iglesias J-A, “El humanista y los príncipes: Antonio de Nebrija, inventor de las empresas heráldicas de los Reyes Católicos”, en Antonio de Nebrija: Edad Media y Renacimiento, ed. C. Codoñer y J-A. González Iglesias, Salamanca, 1994, p. 59-76.

Gil J. “Los emblemas de los Reyes Católicos”, en Humanismo y pervivencia del mundo clásico: homenaje al profesor Luis Gil, eds. José María Maestre Maestre, Joaquín Pascual Barea, Luis Charlo Brea, Simposio sobre Humanismo y Pervivencia del Mundo Clásico, Cádiz, 1997, p. 385-398.

Menéndez Pidal F., “El escudo”, en Símbolos de España, Madrid, Centro de Estudios Políticos y Constitucionales, 2000, p. 175 et suiv.

Et Heraldica de la Casa real de leon y de Castilla (siglo XII-XVI), Madrid, 2011.

Mingote Calderón J. L., “Los orígenes del yugo como divisa de Fernando el Católico, Zaragoza: Institución Fernando el Católico, 2005.  

Notes

1  Elle apparaît sur un sceau et, en 1497, sur une monnaie « excelente de la granada », cité dans MENENDEZ PIDAL, Heraldica de la Casa real de  Léon  y de Castilla, p. 328.

2  Cité dans PARAVICINI, « Georg von Ehingens Reise vollendet », p. 577.

3  Cité dans MENENDEZ PIDAL, Heraldica de la Casa real de  Léon  y de Castilla, p. 325 d’après SCHRAMM P.E., Las insignas de la realeza en la edad media espanola, Mardrid, 1970, p. 77-81.

4  Cité dans GANZ, « Die Abzeichen des Ritterorden im Mittelalter », p. 63.

5  Cité par MENENDEZ PIDAL, Heraldica de la Casa real de  Léon  y de Castilla, p. 329, d’aprèsDENNYS R., The Heraldic imagination, Londrres, 1975, p. 30-31

Pour citer cet article

(2013). "Grenade". Devise - CESCM - Isabelle de Castille | Maison de Castille | Les familles.

[En ligne] Publié en ligne le 15 mars 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=795

Consulté le 18/08/2019.


Isabelle de Castille - Isabelle la Catholique

  • Nom : Isabelle Ière de Castille
  • Surnom : Isabelle la Catholique
  • Dates : 1451 †1504
  • Fonction : princesse des Asturies en 1468, Reine de Castille et Léon en 1469, Reine d’Aragon en 1479, Reine de Grenade en 1492
  • Père : Jean II, roi de Castille et Léon
  • Mère : Isabelle de Portugal
  • Épouse : En 1469, Ferdinand II d’Aragon
  • Enfants : Isabelle (1469 †1521), épouse 1) Alphonse, infant de Portugal, 2) Manuel Ier, roi de Portugal ; Jean (1478 †1497), épouse Marguerite d’Autriche ; Jeanne Ière (1479 †1555), reine d’Espagne dite Jeanne la Folle, épouse de Philippe, archiduc d’Autriche ; Marie (1482 †1517), épouse Manuel Ier, roi de Portugal ; Catherine (1485 †1536), épouse 1) Arthur Tudor, héritier d’Angleterre, 2) Henri VIII Tudor, roi d’Angleterre
  • Armoirie : Ecartelé au 1 et 4 de Castille (de gueules au château d’or) et Léon (d’argent au lion de pourpre) et au 2 et 3 parti d’Aragon (d’or à quatre pals de gueules) et de Sicile (écartelé en sautoir d’Aragon et de Hohenstaufen (d’argent à l’aigle de sable), au pied chapé d’argent à la grenade de gueules tigée de sinople


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)