Vous êtes ici : Accueil > Les familles > Maison de Castille > Isabelle de Castille > Faisceau de flèches...

Faisceau de flèches (haz de flechas)

Un faisceau de flèches liées par un lac

Périodes : 1510, 1500, 1490, 1480

Aire géographique : Espagne-Castille

Personnage : Isabelle de Castille

Famille : Castille

Devise : faisceau de flèches

Image1

Le faisceau de flèches figuré sur les plafonds de l’Aljafeira de Saragosse

1Un faisceau de flèches liées par un lac

2Cette célèbre devise d’Isabelle la Catholique, très fréquemment figurée sur des monuments, des manuscrits, des monnaies, a finalement curieusement peu intéressé les spécialistes. Souvent pensée comme un symbole d’union conjugale, appliqué au mariage de la reine en 1469, elle ne semble pourtant dater que de la période de la conquête du royaume de Grenade. Un don de la reine à la cathédrale de Compostelle en 1482 mentionne pour la première fois un cierge orné « con mi divisa, que se once flechas atadas por medio ».

3Les lectures symboliques de cette devise sont multiples. Symbole d’union et de force, elle pourrait évoquer le rassemblement autour d’Isabelle la Catholique des royaumes espagnols ou de sa noblesse. Le nombre de flèches, relativement instable mais fréquemment entre neuf et onze pourrait encore renvoyer aux lettres du prénom de son époux : Fernandus ou Ferdinandus. Cette devise semble encore fonctionner en association avec celle  du joug et du mot TANTO MONTA – « du pareil au même ». Ces figures sont en effet fréquemment associées dans l’emblématique royale et les circonvolutions du lac des flèches fait pendant aux courroies du joug et au nœud rompu. La première lecture possible est une allégorie courtoise par l’union des devises et l’évocation des initiales royales : le Y d’Isabelle dans le Yugo et le F de Ferdinand des les Flechas. Ces deux figurent supportent encore un même message alliant l’autorité à la magnanimité que les emblématistes du XVIe siècle traduisent par l’idée de la fin – la soumission symbolisée par le joug - qui justifie les moyens – la rigueur et la force symbolisées par les flèches ou encore l’abaissement des superbes et l’élévation des humbles. Ces discours s’appliquent en effet à la politique des rois catholiques depuis la soumission des nobles rebelles en 1474 jusqu’à la conquête de Grenade.

4Plusieurs des enfants des rois Catholiques reprendront cette devise du faisceau de flèches réactualisé $au XXe siècle par le général Franco.

Le bréviaire d’Isabelle la Catholique. Bibliothèque nationale d’Espagne (Madrid, Vitr/18/8, fol. 271v°-272)

Image2

Bibliographie

LOPEZ POZA S. , « Empresas o divisas de Isabel de Castilla y Fernando de Aragón (los Reyes Católicos) », Janus 1 (2012), p. 1-38.

Aguado Bleyne P., “Tanto Monta. La Concordia de Segovia y la Empresa de Fernando el Católico”, Estudios Segovianos, I, 1949, p. 381-389.

Montaner A., “La emblemática de los Reyes Católicos: un error de interpretación histórica”, Universidad (de Zaragoza), 7, 1982, p. 24 et suiv.

gonzález iglesias J-A, “El humanista y los príncipes: Antonio de Nebrija, inventor de las empresas heráldicas de los Reyes Católicos”, en Antonio de Nebrija: Edad Media y Renacimiento, ed. C. Codoñer y J-A. González Iglesias, Salamanca, 1994, p. 59-76.

Gil J. “Los emblemas de los Reyes Católicos”, en Humanismo y pervivencia del mundo clásico: homenaje al profesor Luis Gil, eds. José María Maestre Maestre, Joaquín Pascual Barea, Luis Charlo Brea, Simposio sobre Humanismo y Pervivencia del Mundo Clásico, Cádiz, 1997, p. 385-398.

Menéndez Pidal F., “El escudo”, en Símbolos de España, Madrid, Centro de Estudios Políticos y Constitucionales, 2000, p. 175 et suiv.

Et Heraldica de la Casa real de leon y de Castilla (siglo XII-XVI), Madrid, 2011.

Mingote Calderón J. L., “Los orígenes del yugo como divisa de Fernando el Católico », Zaragoza: Institución Fernando el Católico, 2005.

RUIZ GARCIA E., Los libros de Isabel la Catolica, arqueologica de un patrimonio escrito, Salamanque, 2004.

 Domínguez Casas R. M., « Las divisas reales : estética y propaganda », Ribot García L. A., Valdeón Baruque J. etMaza Zorrilla E. ed., Isabel La Católica y su época, vol. 1, Valladolid, 2007, p. 335-360

Pour citer cet article

(2013). "Faisceau de flèches (haz de flechas)". Devise - CESCM - Les familles | Maison de Castille | Isabelle de Castille.

[En ligne] Publié en ligne le 15 mars 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=817

Consulté le 18/08/2019.


Isabelle de Castille - Isabelle la Catholique

  • Nom : Isabelle Ière de Castille
  • Surnom : Isabelle la Catholique
  • Dates : 1451 †1504
  • Fonction : princesse des Asturies en 1468, Reine de Castille et Léon en 1469, Reine d’Aragon en 1479, Reine de Grenade en 1492
  • Père : Jean II, roi de Castille et Léon
  • Mère : Isabelle de Portugal
  • Épouse : En 1469, Ferdinand II d’Aragon
  • Enfants : Isabelle (1469 †1521), épouse 1) Alphonse, infant de Portugal, 2) Manuel Ier, roi de Portugal ; Jean (1478 †1497), épouse Marguerite d’Autriche ; Jeanne Ière (1479 †1555), reine d’Espagne dite Jeanne la Folle, épouse de Philippe, archiduc d’Autriche ; Marie (1482 †1517), épouse Manuel Ier, roi de Portugal ; Catherine (1485 †1536), épouse 1) Arthur Tudor, héritier d’Angleterre, 2) Henri VIII Tudor, roi d’Angleterre
  • Armoirie : Ecartelé au 1 et 4 de Castille (de gueules au château d’or) et Léon (d’argent au lion de pourpre) et au 2 et 3 parti d’Aragon (d’or à quatre pals de gueules) et de Sicile (écartelé en sautoir d’Aragon et de Hohenstaufen (d’argent à l’aigle de sable), au pied chapé d’argent à la grenade de gueules tigée de sinople


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)