Bande

Un écu chargé d’une bande parfois engoulée

Périodes : 1370, 1380, 1390

Aire géographique : Espagne-Castille

Personnage : Jean Ier de Castille

Famille : Castille-Trastamare

Devise : Bande engoulée

1Une bande parfois engoulée et inscrite dans un écu

2Jean Ier maintient un temps l’usage de l’ordre de la Bande dont l’insigne figure sur plusieurs des sceaux (empreintes de 1382 et 1385) et sur des monnaies1. Dans un document de 1385, le roi prie son successeur de conserver à son Chancelier, le chroniqueur Lopez de Ayala, l’office de porte-enseigne de la Bande2. Office que Boulton suppose devenu alors purement honorifique, sans relation avec un réel ordre de chevalerie3. Comme le souligne Alvaro de Cordova Miralles4, la défaite d’Aljubarrota (1385) qui voit la capture du pennon de l’ordre et de son porte-bannière, marque un sérieux revers dans le prestige de l’ordre qui semble alors devenir davantage une marque honorifique librement dispensée par le souverain. Ainsi, en 1387, le roi accorde la Bande aux femmes de Palencia en reconnaissance de leur action dans la défense de la ville contre le duc de Lancastre, preuve de la nouvelle souplesse de fonctionnement de cette devise. Cet emblème n’en apparaît pas moins sur les monuments funéraires de plusieurs proches du souverain, œuvres de Ferrand Gonzalez5.

Bibliographie

Suárez Fernández L., Historia del reinado de Juan I de Castilla. Estudio y documentos, vols. I-II, Madrid, 1977-1982 ; Id., Juan I de Trastámara: 1379-1390, Burgos, 1994

Olivera Serrano C., “ La Península bajo los primeros Trastámara (1350-1406)”, e-Humanista. Journal of Iberian Studies. Peer-reviewed electronic journal, 10 (2008), pp. 1-30.

Suárez Fernández L., Monarquía hispana y revolución Trastámara, Madrid, 1994.

Valdeón Baruque J., Los Trastámara. El triunfo de una dinastía bastarda Madrid, 2001.

de Córdova Miralles Á. F., « Bajo el signo de Aljubarrota:la parábola emblemática y caballeresca de Juan I de Castilla (1379-90) » (à paraître)

BOULTON d’A. J. D., The Knights in the Crown: The Monarchical Orders of Knighthood in Late Medieval Europe, 1326–1520, 2nde ed., St. Martin’s, 2000, p. 46-49.

Menéndez Pidal F., Heraldica de la Casa real de leon y de Castilla (siglo XII-XVI), Madrid, 2011, p. 242-248

García Díaz, I., « La orden de la Banda », Archivum Historicum Societatis Iesu, 60 (1991), p. 29–89

Ceballos-Escalera y Gila A. de, La orden y divisa de la Banda Real de Castilla, Madrid, 1993, p. 93-95

Rodríguez Velasco J. D., Ciudadanía, soberanía monárquica y caballería. Poética del orden de caballería, Madrid, 2009

Menéndez Pidal F., « Algunos datos sobre la Orden de la Banda », Armas e Troféus, 2ª serie, año V (1964) (sin paginar),

Notes

1  VILLANUEVA L., « memoria sobre la Orden de Caballeria de la Banda de Castilla », dans Boletin de la real Academia de Historia 73 (1918), p. 436-465.

2  ROSELL C., Cronicas de los reyes de Castilla desde Alfonso el Sabio, hastas los Catolicos Don Fernando et Dona Isabel, Madrid, 1875, t. II, p. 186ff.

3  BOULTON d’A.J.D., The knights of the Crown, the Monarchical Orders of Knighthood in Later Medieval Europe 1325-1520, Woodbridge, 1987, p. 60.

4  de Córdova Miralles Á. F., « Bajo el signo de Aljubarrota:la parábola emblemática y caballeresca de Juan I de Castilla (1379-90) » (à paraître)

5 , comme le cénotaphe de Pedro Suárez (1385-1390) –alcalde mayor de Tolede, tombé à la bataille de Troncoso contre les Portugais, Pedro López de Ayala au monastère de Quejana en Álava (1390-1400), Juan Alfonso de Ajofrín († 1385) en Santo Domingo el Antiguo (1385-1390), Pérez de Andrade o Boo († 1387), favori de Pierre Ier et d’Henri II, inhumé au monastère franciscain de Betanzos.

Pour citer cet article

(2013). "Bande". Devise - CESCM - Les familles | Maison de Castille | Jean Ier de Castille.

[En ligne] Publié en ligne le 19 mars 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=833

Consulté le 23/04/2019.


Jean Ier de Castille

  • Nom : Jean Ier de Castille
  • Dates : 1358 †1390
  • Fonction : Roi de Castille et Léon de 1379 à 1390, prétendant au trône de Portugal entre 1382 et 1390
  • Père : Henri II, roi de Castille
  • Mère : Jeanne de Villena
  • Épouse : 1) en 1375, Eléonore (†1382), fille de Pierre IV d’Aragon2) en 1382, Béatrice (1373 †1412), fille de Ferdinand Ier, roi de Portugal
  • Enfants : du premier mariage : Henri III (1379 †1406), roi de Castille et Léon ; Ferdinand Ier (1380 †1416), roi d’Aragon et de Sicile
  • Armoirie : Ecartelé un 1 et 4 de gueules  au château d’or (Castille) au 2 et 3 d’argente au lion de pourpre (Léon) ; après 1385, parti Castille et PortugalCimier : un griffon issant d’or


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)