Vous êtes ici : Accueil > Les familles > Maison de Castille > Jean Ier de Castille > Dragon ?

Dragon ?

Un dragon ou une tête de dragon

Périodes : 1370, 1380, 1390

Aire géographique : Espagne-Castille

Personnage : Jean Ier de Castille

Famille : Castille-Trastamare

Devise : dragon

1Un dragon ou une tête de dragon

2Alvaro de Cordova soutient l’idée que Jean Ier ait pu utiliser le dragon comme emblème dynastique, hérité de ses prédécesseurs Alphonse XI, Pierre Ier et Henri II. Celui-ci se retrouve en effet dans la figuration engoulée de la bande dès Pierre Ier au moins1. Cet animal, roi des serpents, est alors porteur d’une riche symbolique prophétique développée à la cour de Castille, chez les Trastamare en particulier, et très liée à l’imaginaire arthurien. Se développe alors également une lecture qui assimile la figure du dragon à l’ennemi musulman du royaume de Grenade dont il reste à conduire la conquête. Le dragon agit ici comme le signe d’une emprise, au même titre que la grenade quelques années plus tard dans l’emblématique d’Henri IV. Ce choix emblématique s’inscrit dans une véritable mode héraldique du dragon qui touche l’ensemble des royaumes de la péninsule ibérique : Aragon, Castille, Navarre, Portugal. Le motif du dragon orne le sceau solenellement concédé par Jean Ier à son fils Ferdinand (Fernando de Antequera) lors des cortes de Gaudalajara en 1390 : un écu aux armes supporté par deux dragons et cimé d’un griffon issant2. Ce thème du dragon se retrouve peut-être encore dans l’ordre de l’écaille (La Escama) de Jean II, fondé à l’initiative de son oncle Ferdinand de Antequera.

Bibliographie

Suárez Fernández L., Historia del reinado de Juan I de Castilla. Estudio y documentos, vols. I-II, Madrid, 1977-1982 ; Id., Juan I de Trastámara: 1379-1390, Burgos, 1994

Olivera Serrano C., “ La Península bajo los primeros Trastámara (1350-1406)”, e-Humanista. Journal of Iberian Studies. Peer-reviewed electronic journal, 10 (2008), pp. 1-30.

Suárez Fernández L., Monarquía hispana y revolución Trastámara, Madrid, 1994.

Valdeón Baruque J., Los Trastámara. El triunfo de una dinastía bastarda Madrid, 2001.

de Córdova Miralles Á. F., « Bajo el signo de Aljubarrota:la parábola emblemática y caballeresca de Juan I de Castilla (1379-90) » (à paraître)

BOULTON d’A. J. D., The Knights in the Crown: The Monarchical Orders of Knighthood in Late Medieval Europe, 1326–1520, 2nde ed., St. Martin’s, 2000, p. 46-49.

Menéndez Pidal F., Heraldica de la Casa real de leon y de Castilla (siglo XII-XVI), Madrid, 2011, p. 242-248

García Díaz, I., « La orden de la Banda », Archivum Historicum Societatis Iesu, 60 (1991), p. 29–89

Ceballos-Escalera y Gila A. de, La orden y divisa de la Banda Real de Castilla, Madrid, 1993, p. 93-95

Rodríguez Velasco J. D., Ciudadanía, soberanía monárquica y caballería. Poética del orden de caballería, Madrid, 2009

Menéndez Pidal F., « Algunos datos sobre la Orden de la Banda », Armas e Troféus, 2ª serie, año V (1964) (sin paginar),

Notes

1  de Córdova Miralles Á. F., « Bajo el signo de Aljubarrota:la parábola emblemática y caballeresca de Juan I de Castilla (1379-90) » (à paraître)

2  “El mismo día con grande solemnidad mandó el Rey señalar las armas y devisas del Infante, porque era costumbre en aquellos tiempos que los Infantes diferenciaban sus armas de las armas reales que tenían los Reyes y sus hijos primogénitos”; Zurita, J. de, Anales de la Corona de Aragón, Libro XVI, cap. XXVIII, vol. IV, Valencia, 1973, p. 748; una reproducción del sello en Menéndez Pidal, Faustino, Heráldica de la casa real…, pp. 347-348, donde el autor sitúan las divisas en posición inversa a como las describimos nosotros.

Pour citer cet article

(2013). "Dragon ?". Devise - CESCM - Les familles | Maison de Castille | Jean Ier de Castille.

[En ligne] Publié en ligne le 19 mars 2013.

URL : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=844

Consulté le 18/08/2019.


Jean Ier de Castille

  • Nom : Jean Ier de Castille
  • Dates : 1358 †1390
  • Fonction : Roi de Castille et Léon de 1379 à 1390, prétendant au trône de Portugal entre 1382 et 1390
  • Père : Henri II, roi de Castille
  • Mère : Jeanne de Villena
  • Épouse : 1) en 1375, Eléonore (†1382), fille de Pierre IV d’Aragon2) en 1382, Béatrice (1373 †1412), fille de Ferdinand Ier, roi de Portugal
  • Enfants : du premier mariage : Henri III (1379 †1406), roi de Castille et Léon ; Ferdinand Ier (1380 †1416), roi d’Aragon et de Sicile
  • Armoirie : Ecartelé un 1 et 4 de gueules  au château d’or (Castille) au 2 et 3 d’argente au lion de pourpre (Léon) ; après 1385, parti Castille et Portugal ; Cimier : un griffon issant d’or


Contacts

Université de Poitiers
15, rue de l'Hôtel Dieu
86034 POITIERS Cedex - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 15 janvier 2018

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)